Un altre article de mediapart.fr

Catalogne, 11 septembre 2013 : l’histoire est en marche (3)

31 AOÛT 2013 |  PAR STEPHANE RIAND

La « Via Catalana cap a l’independència » traversera 86 municipalités, sur plus de 400 kilomètres : par conséquent,  la chaîne humaine représentera physiquement la colonne vertébrale du pays catalan, en évitant toutefois les grands axes afin de ne pas paralyser toute la région.

Elle commence officiellement à 17h14 (symbole du 11 septembre 1714). Aucun acte central n’est prévu, car tout le parcours est important, toute la Catalogne est importante, mais des discours seront prononcés sur différents points du parcours.

La manifestation s’achèvera vers 18h00, avec le chant Els Segadors, l’hymne national catalan.

L’Assemblée Nationale Catalane (ANC)  a effectué un immense travail d’organisation  pour mettre sur pied ce projet  : création d’un site internet à partir duquel l’on peut s’inscrire et poser des questions, location d’autocars, vente de TShirts, etc … mais que l’on ne s’y trompe pas,  chaque membre de la chaîne humaine s’investira : les Catalans devront se déplacer  pour occuper toute la côte, ils paieront 8 euros pour le trajet en autocar (toutes les routes seront fermées à partir de 15h00), et 10 euros pour le TShirt.

Et ils seront là : si l’on consulte le site internet de l’ANC, on voit parfois des familles de 20 personnes s’inscrire … lorsque l’on connaît le salaire moyen de nos voisins (de 7 à 12 euros de l’heure pour une physiothérapeute), lorsque l’on vit dans le pays le plus touché en Europe par la crise économique (le chômage frôle les 27 %), et bien on ne peut que constater que le désir de ces gens-là est bien réel, et qu’ils sont prêts à bien des sacrifices pour voir se réaliser leur objectif.

Le trajet suit l’antique voie Augusta, et présente un accès facile pour la majorité de la population. Il permet également aux personnalités à mobilité réduite de participer à ce grand projet. C’est un projet d’union nationale, une communion.

L’ANC a d’ailleurs réquisitionné 800 photographes afin d’immortaliser le moment où chacun prendra la main de son voisin. Aucun visage ne sera oublié, car  l’histoire  est en marche, et la Catalogne se cherche déjà une mémoire à travers ce qui sera la plus grande photo du monde.

La mémoire et le souvenir … souvenir de ce 23 août 1989.

L’Estonie, la Lituanie et la Lettonie ont relié chacune de leur capitale à travers une chaîne humaine de plus de 600 kilomètres. Cette grande mobilisation a eu des répercussions internationales : et les trois pays ont pu se délivrer du joug soviétique.

Si l’on en croit Carme Forcadell, présidente de l’ANC, interviewée le 30 août par TV3, la chaîne humaine catalane, à J – 11,  rencontre un immense succès : plus de 375’000 personnes se sont inscrites. Le défi, pour l’ANC, est de les répartir sur tout le trajet : en effet, les derniers 50 à 60  kilomètres, après Tarragone, ne sont qu’à moitié pleins, alors qu’il y a surnombre de participants ailleurs.

L’ANC diffusera ce lundi des spots publicitaires pour rendre la population attentive sur ce sujet épineux, et inciter la population urbaine à se rendre à des points de rendez-vous qui ne sont pas traditionnellement les siens.

Il s’agit en effet de déplacer les personnes d’un point à l’autre, mais l’ANC est ici confrontée à un problème logistique de taille : le manque d’autocars. Il lui faudra aller en louer à l’extérieur de la Catalogne, et elle risque de se heurter à quelques réticences. En effet, dans un premier temps, Carme Forcadell a déposé des demandes pour renforcer le système ferroviaire, mais ses demandes sont restées sans réponses.

Nul doute que ce problème sera résolu en temps voulu  … et que la fête sera belle.

Oui, elle sera belle, et chaleureuse, car chacune des municipalités s’organise pour bien accueillir les participants de cette grande aventure humaine : des ateliers pour les enfants, de la nourriture et des boissons. Les Catalans sont de vrais méditerranéens : ils boiront du Cava ou du Cuba libre, et se régaleront de tapas. Ils se retrouveront en famille, entre amis, danseront et referont le monde.

Leur monde.

photo (18)La Via catalana n’est pas la seule manifestation pour l’indépendance de cette année 2013. En effet, de multiples chaînes humaines ont déjà eu lieu dans le pays cet été, comme le 10 août à Tarragone ou le 11 août à Ossona, sans oublier San Cugat ou Begues. Certaines communes se sont lancées dans des défis pour le moins originaux, comme Matarò : une ronde s’est constituée sur la plage, avec des personnes sur le sable, et des plongeurs dans la mer. Et à Poal, les 25 et 26 août, l’ANC a décidé de protester en installant une immense banderole étoilée de 14 mètres de haut et 11 mètres de large, sur la façade d’un immeuble du village : cette banderole a pour objectif de célébrer le 11 septembre 2013.

Mais le plus grand rassemblement reste sans conteste le Concert pour la Liberté du 29 juin 2013, organisé par Òmnium Cultural, qui a vu se remplir intégralement le Camp Nou de Barcelone : 98’787 personnes réunies autour d’un slogan (Freedom Catalonya), de 400 artistes et de multiples orateurs.

Muriel Casals, professeur d’économie à l’Université autonome de Barcelone, présidente d’Òmnium Cultural, y a prononcé un vibrant discours :

« Nous sommes ici pour faire connaître notre cause, qui est la cause de la Catalogne, et aussi, par-dessus tout, la cause de la démocratie. Nous sommes ici pour affirmer que nous voulons exercer la démocratie sans barrières, pacifiquement. Nous en appelons  à tous les démocrates, à l’intérieur et à l’extérieur de la Catalogne : au XXIe siècle, personne ne peut interdire un référendum démocratique.

La cause de l’indépendance de la Catalogne ne va contre rien ni contre personne. Elle est en faveur d’une vie meilleure pour tout le monde. Nous voulons construire des relations fraternelles avec les femmes et les hommes d’Espagne, et avec les citoyens du reste de l’Europe ».

Et elle le termine sur ces mots magnifiques :

« Nous sommes ici pour construire un pays plus libre, plus juste et plus digne, dans lequel tout un chacun trouvera sa place. Nous ne sommes pas ici pour chercher un rêve, nous sommes le rêve.

Note : Òmnium Cultural est une entité créée en 1961, forte de 18’000 adhérents et de 26 assemblées territoriales qui  oeuvrent pour la promotion et la normalisation de la langue, de la culture et de l’identité nationale catalane. Elle met sur pied des projets, organise des campagnes de sensibilisation, se positionne face aux questions de l’actualité qui affectent la société catalane et met en avant des revendications. Elle édite une revue « L’école Catalane » et se montre également active dans le monde de la musique ou du spectacle.

Anuncis

One comment on “Un altre article de mediapart.fr

  1. tot és molt bé mes tenim de dir a MEDIAPART que la senyera és sang i or i no blanca i groga manifestament no coneixen la historia de nostra senyera mes el que fan per nosaltres és molt bé ! Gracies MEDIAPART !!!

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s